Visite de José Bové sur le site Areva

Merci à José Bové de nous avoir accordé de son temps ! Merci pour son soutien.

José Bové est venu nous rencontrer et partager nos inquiétudes sur la gestion du site Malvési, et le projet TDN THOR. Merci à toi José !!!
Voici son message, posté sur sa page facebook :

[NUCLÉAIRE] Malvési : décharge nucléaire à ciel ouvert. Narbonne (Aude) – un bassin de vie de 80 000 habitants. C’est là qu’Areva et EDF ont décidé de jouer aux apprentis sorciers en testant un procédé expérimental norvégien (acheté 2 milliard d’euros) de traitement de déchets nucléaires. Non contente d’être la première installation européenne de traitement du minerai d’uranium civil et militaire, l’usine de Malvési se diversifie dans le traitement des déchets nucléaires.

L’installation de TDN THOR doit traiter 20 000 m3 d’effluents nitratés de l’industrie nucléaire en les brulant dans un four à charbon à 850°C. Un procédé d’un autre temps !

L’évaluation de l’impact sanitaire du projet a été bâclée, l’ampleur du panache de fumée et de vapeur d’eau est cachée. Mais il est évident que les vignes aux portes du site et les habitations alentours seront quotidiennenment aspergées de polluants, de perturbateurs endocriniens et fort probablement de dioxine.

Malvési, le mauvais voisin en Occitan. Tout est dit ! Depuis près de 60 ans, le site a produit près de 350 000m3 de déchets nitratés et radioactifs, stockés dans les bassins d’évaporation que vous voyez sur ces photos. Cette gestion est symptomatique de la fuite en avant d’une filière, qui s’emballe car elle ne sait s’arrêter et traiter ses déchets. Il est urgent d’accompagner sérieusement la sortie du nucléaire !

J’ai rencontré les opposants familles Papillon, Collectif Sortir du Nucléaire Aude – SDN11, Rubresus, Covidem et les vignerons sur place pour leur apporter mon soutien.

José Bové

 

Publicités